L’Automne et la Saint-Michel

Aujourd’hui 29 septembre, nous célébrons la Saint-Michel. C’est l’occasion d’apporter un éclairage sur la symbolique de cette période et de l’Archange Michaël :

 

« Chaque année, le 22 septembre, le soleil entre dans le signe de la Balance. C’est l’automne, l’époque des fruits mûrs que l’on ramasse. Les grains sont triés pour être mangés, ou bien conservés pour être semés plus tard, afin que le cycle recommence. Ce travail de séparation, de triage qui se fait dans la nature, ne concerne pas uniquement la végétation : il concerne aussi l’être humain…

Car l’automne est le moment où s’opère cette séparation dont parle Hermès Trismégiste dans la Table d’Émeraude : « Tu sépareras le subtil de l’épais avec une grande industrie. » Séparer le subtil de l’épais, c’est séparer le spirituel du matériel. L’initié qui participe avec son esprit au travail de toute la nature, sait quand vient le moment de laisser mourir la matière obscure qui reste encore en lui, afin de libérer la vie véritable.

art_automne_michel2

Et de même que le fruit se sépare de l’arbre, que le noyau ou la graine se sépare du fruit, l’âme un jour se séparera du corps. Le corps est l’enveloppe de l’âme, et l’âme est la graine qui sera semée en haut, dans le ciel. Car le jour où le fruit de l’homme est mûr, il ne retombe pas sur le sol, il s’envole vers le ciel.

C’est l’Archange Michaël qui préside à l’automne. Le moment venu, il sépare le fruit de l’arbre, de son épée il tranche les attaches. Exactement comme pour la naissance d’un enfant ; car l’enfant est comparable à un fruit qui se détache d’un arbre, sa mère. Et cette séparation a lieu à un moment précis : on ne coupe pas le cordon ombilical avant le terme.

Et quand l’Archange Michaël vient séparer définitivement l’âme humaine du corps, son écorce, d’une certaine façon cette âme aussi, comme le fruit, est mise au grenier, c’est-à-dire dans un espace protégé du monde invisible où le maître des lieux veille sur elle. Plus tard, comme la graine, comme le noyau, elle sera à nouveau semée, plantée, c’est-à-dire envoyée sur la terre pour s’y réincarner. Elle souffrira car elle se souviendra du lieu qu’elle a quitté, ce lieu où régnaient la paix et la lumière. Et elle travaillera pour donner à nouveau des fruits, en pensant aux jours heureux où elle pourra retourner dans sa patrie céleste ».

Omraam Mikhaël AÏVANHOV
Extrait du Dictionnaire du livre de la nature (éditions Prosveta)

Bonne fête à tous les Michaël, Michel, Michelle et Mickaëla !

 

 

 

Un commentaire sur “L’Automne et la Saint-Michel

  1. Bonjour Estelle

    Ce dictionnaire de la nature est vraiment quelque chose d’immense et de grand qui nous élève. Il est la correspondance parfaite…Il est vraiment pour moi cette prise de conscience intérieure connectée avec la nature…. A sa lecture c est Alchimie, des choses bougent à l’intérieur comme à l’extérieur…des choses se réalisent…se transforment…et surtout on apprend à évoluer vers la connaissance… Quelle beauté …. Quel émerveillement. Amour et Gratitude à son Auteur et créateur pour ce magnifique ouvrage Amour et Gratitude à Patrick Burensteinas pour tous les enseignements auxquels il nous permet d’accéder avec bienveillance Belle journée Estelle Etoile. Monique

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :