De l’inconfort au pouvoir créateur

L’inconfort moral, un luxe bien de chez nous. Doit-on pour autant s’y complaire sous prétexte qu’il y a toujours pire épreuve? Tiens, on sonne à la porte, voilà des amis perdus de vue : le doute, la peur de se perdre en chemin, la sensation de ne pas contrôler le devenir des choses… Notre volonté bien aiguisée n’a plus de cartes à jouer. Tapis pour l’égo! Il va falloir attendre que le vent tourne pour recommencer une partie. Qui est-on et que fait-on pendant ce temps? L’impuissance flirte avec l’espérance qui enlace… Lire la Suite