L’Être Quantique – Daniel BRIEZ

beyond-ok
« Lorsque nous naissons, nous sommes tous quantiques. Il n’y a qu’à regarder les yeux d’un nouveau-né pour percevoir l’infinie conscience et la sagesse qui résident dans cet être. C’est au bout de quelques jours qu’il perd cette singulière lumière qui donne à penser qu’il connaît tout, qu’il comprend tout et qu’il n’est là que pour nous enseigner une nouvelle façon de voir les choses.

L’Être Quantique est un humain parfaitement intégré dans son environnement de par sa simple signature organique, qui correspond aux paramètres physiologiques, énergétiques et vibratoires générant la vie. Pour être vivant, cet humain est issu de l’équilibre de milliards de paramètres, dont l’absence d’un seul élément rompt cet agencement et ne permet pas au corps de rester vivant.

Cet être n’est porteur d’aucune croyance, ne conceptualise pas de notions de temps ni d’espace (il n’est pas porteur de la croyance en le temps linéaire – celui de la montre). Il est vivant, inscrit dans un continuum spatio-temporel qui lui fournit l’espace nécessaire pour focaliser les éléments constitutifs de son corps. Ce corps lui permet progressivement, au fil de sa durée de vie, d’acquérir différents niveaux de conscience. Le plus bel exemple connu d’un Être Quantique : Bouddha.

L’Être Quantique ne possède aucun mental raisonnant. Il est aussi organique qu’un légume, qu’une plante ou qu’un animal, avec l’intelligence en plus. Il vit son environnement aux premiers niveaux sensoriels et se contente (avec délectation d’ailleurs) d’expérimenter les plaisirs d’être vivant. Cela ne l’empêche pas de réfléchir, de construire sa vie et de définir ses priorités. Il n’est pas stressé. Il est puissant, calme et décidé.

Daniel BRIEZ Portrait cutNous prenons rarement conscience de l’infinie complexité du corps humain et des éléments qui lui permettent de fonctionner naturellement. Nous avons plutôt tendance à nous évertuer à détruire cet équilibre par une hygiène de vie et alimentaire inadaptées et la construction d’un environnement littéralement contre nature. Contrairement à ce que nous pourrions penser, dans un premier niveau de perception, ce positionnement n’est pas le plus dommageable pour la survie et l’évolution de l’être que nous sommes. Les plus grands dommages trouvent leur source dans les croyances et les pensées que nous émettons à chaque seconde. »

Daniel BRIEZ (extrait de son nouveau livre CRISTAUX ET QUANTIQUE – Ed. Guy Trédaniel)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :