Vierges Solaires, inspiratrices de l’ère du Verseau

La première période de 720 ans de l’ère du Verseau dans laquelle nous sommes présentement est celle des Vierges Solaires (selon la science initiatique). Des femmes d’une pureté absolue vont engendrer une nouvelle vie, devenir des inspiratrices pour les hommes sur tous les plans, et vont tout transformer par leur éclairage.

Les femmes vont apprendre à se lier avec la conscience divine et la feront descendre dans les conditions que l’homme va créer. Car c’est lui le réalisateur. L’homme va créer la beauté que la femme va lui inspirer. Chacun saura quel rôle jouer. Au lieu de se regarder comme des adversaires, ils vont se considérer comme des parties complémentaires.

La femme apprendra comment elle est liée à la Lune. Tout comme nous vivons les 4 saisons de la nature, le mois lunaire de la femme est composé de 4 saisons, qu’elle vit chaque mois en 4 semaines :

– Son Printemps : L’ovule est en formation, la femme est bouillonnante, elle a besoin de sortir, de s’extérioriser, de fleurir. L’homme qui connaît cette vie intérieure de la femme, la manière dont elle est structurée et par quelle loi elle est dirigée, va lui faciliter ce travail en lui trouvant de belles occasions de sortir (nourrissantes).

– Son été : L’ovule est formé, la femme est prête à recevoir la vie. Comme la nature s’expose, le femme aime aussi s’exposer à cette période car elle est au maximum de son rayonnement. Elle veut émaner. Ces parfums doivent correspondre à ses qualités intérieures. Si elle cultive une vertu, une finesse, une douceur, ce sera quelque chose de plus durable qu’un nouveau vêtement ou parfum de marque. Si l’ovule à ce point culminant a rencontré une autre particule de vie, c’est la gestation qui commence. En revanche si l’ovule n’a pas été fécondé, la femme ne peut pas faire son travail naturel de former un enfant, et se produit alors dans toutes ses cellules un découragement.

– Son automne : Il fait gris et plus froid. Si les deux semaines précédentes ont été vécues harmonieusement, son automne va être beau. Mais il y aura quand même quelque chose en elle d’inexplicable, une facilité à verser dans la tristesse. Elle aura besoin d’être consolée, qu’on lui montre de l’affection (chaleur). La nature se dépouille, ce n’est pas le moment d’inviter la femme quelque part, elle préfèrera traîner à la maison, ranger ses affaires, dépoussiérer… comme les jardiniers ramassent les feuilles mortes. Elle aura l’impression qu’elle n’a rien à se mettre pour sortir, et se sentira dénudée.

– Son hiver : L’ovule, n’ayant pas rencontré cette autre particule de vie, se prépare pour être anéanti et expulsé. La femme peut passer par des douleurs physiques et psychiques, des pleurs, des petites crises. Si l’harmonie n’était pas là aux périodes précédentes, son hiver va être douloureux. C’est une forme de deuil par lequel la femme passe chaque mois.

La femme apprendra à se connaître, à s’harmoniser, à savoir avec qui elle doit s’adresser quand elle est dans cet état, à qui faire appel pour qu’elle soit bien purifiée…

On n’a aucune idée qu’il y a un travail à faire à ce moment-là. Il y a des grand-mères qui sont des initiées, qui vous diront : il ne faut jamais pétrir le pain ou faire de la mayonnaise pendant que vous êtes dans votre cycle menstruel, parce qu’ils risquent de ne pas monter. Pourquoi? Parce que nous sommes habitées, visitées par des entités qui viennent se nourrir (énergétiquement) de notre sang, ils attendent quelque chose de particulier de nous. Si on a vécu de manière harmonieuse, tout va bien aller et on va attirer des êtres lumineux. Si ce n’est pas le cas, on va attirer des clochards du monde astral, dont la visite n’est pas toujours agréable. À l’époque de Moïse la femme qui était dans ses « funérailles » n’avait pas la permission de rentrer dans le temple. Ce n’est pas un mauvais état, mais juste un état spécial qu’il faut maîtriser. Elle peut y entrer, oui, si elle sait par qui elle est habitée. La femme n’est « impure » à cette période que si elle est inconsciente. Mais dès qu’elle est consciente, elle devient même une Vierge Solaire.

Aujourd’hui, par sa conscience éveillée et par l’apprentissage de quelques petites lois, la femme va devenir une merveille, une inspiratrice, une vraie flamme qui va enflammer et transformer l’Humanité entière, parce qu’elle possède la clé de la formation de la matière.

Estelle GALPAROLI (Suneva)
Source : Natacha Kolesar IDEAL SOCIETY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :