Consulter un médium dans les règles – Stéphane ALLIX

Dans son livre Le Test (Albin Michel), l’auteur et journaliste Stéphane ALLIX mène l’enquête auprès de plusieurs médiums sur des objets qu’il a cachés dans le cercueil de son propre père. Il inclut dans cet ouvrage quelques conseils pour le bon déroulement d’une séance avec un médium lorsqu’on souhaite, par exemple, contacter un être cher décédé :

« Toute personne en deuil et désireuse de tenter l’expérience doit respecter certaines règles pour se protéger et se prémunir contre des abus susceptibles d’occasionner des souffrances supplémentaires dans une période où elle est déjà fragilisée par le deuil.

  1. Afin de réduire la probabilité que l’individu se présentant comme un médium ne puise les informations dans la psyché de la personne en deuil plutôt que dans l’au-delà, le consultant devra fournir aucun élément sur le défunt, pas même le nom, le sexe ou l’âge, ni le lien de parenté. Il dira simplement au médium qu’il souhaite obtenir des informations sur une personne décédée. Un médium confiant, convaincu de pouvoir réellement communiquer avec les défunts, n’aura pas besoin de davantage de renseignements. Il sera persuadé que le défunt entrera en contact avec lui pour lui transmettre toutes les informations utiles. Une photo peut toutefois être nécessaire à certains médiums pour faciliter la connexion. Aucun autre élément doit vous être demandé.
  2. Une fois le contact avec le défunt apparemment établi, le médium dira qu’il a reçu un message qu’il souhaite préciser ou voir validé par la personne qui le consulte : « Que signifie cela? Pourquoi le défunt montre ceci? » Là encore, le consultant doit donner un minimum d’informations, en répondant par exemple qu’il comprend ou ne comprend pas le message, sans dévoiler au médium les symboles ou références qu’il aura reconnus.
  3. Le consultant peut répondre sans risques, uniquement à la question suivante : « Avec ce que je vous ai dit jusqu’à présent, vous semble-t-il que j’ai été contacté par la personne dont vous souhaitez des nouvelles? » La réponse se résumera à un simple oui ou non, sans explication supplémentaire.

Donc si vous désirez voir un médium, donnez aussi peu d’informations que possible. Lorsque vous prenez rendez-vous, ne donnez pas votre nom de famille. Fournissez le minimum d’éléments lors de la séance et vous verrez bien s’il essaye de lire en vous pour trouver des indications ou s’il vous rapporte des informations si générales qu’elles pourraient s’appliquer à n’importe qui. Pensez aux déductions logiques auxquelles le médium peut parvenir simplement en vous regardant en regardant la ou les photos du ou des défunts que vous aurez apportées ou en vous écoutant, et gardez-les en tête afin de ne pas être impressionné par de prétendues révélations.

Rappelez-vous que le deuil modifie notre perception de la réalité à tous niveaux. Notre besoin de contacter le défunt est si fort que nous avons tendance à penser qu’il y a communication même lorsque le médium n’est pas authentique. Protégez-vous psychologiquement, utilisez cette expérience de façon constructive, elle peut vous aider. Parlez de ce que le médium vous a dit en famille ou à une tierce personne à l’esprit ouvert (un thérapeute, un psychologue, etc). Enfin, vos actes ne doivent pas dépendre de ce que vous aura rapporté un médium.

Stéphane ALLIX
Extrait de son livre Le Test, Albin Michel.

Réservez votre place pour sa conférence exceptionnelle à Montréal le 28 septembre!
S. ALLIX Bandeau 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :