Guérir le passé au présent (exercice) – Simhananda

« Notre passé peut être guéri par le sens du toucher. Voici un simple exercice qui en facilite la réalisation. Visualisons un acte posé que nous regrettons. Il est préférable de ne pas s’attaquer, à priori, à une blessure avec séquelles traumatiques, mais plutôt à un incident causé par inconscience. Il peut s’agir d’une aventure sentimentale qui s’est terminée brusquement, ou de façon houleuse. Nos vies regorgent de situations semblables, à nous de choisir…

Lorsque la blessure à guérir ou l’événement à revisiter est déterminé, revoyons la scène le plus clairement possible sur notre écran intérieur et, simultanément, éveillons en nous, par le pouvoir de notre imagination, l’esprit ou l’intention du Créateur. Nous devenons alors des mini-créateurs! Comme lorsque nous étions enfants et que nous déplacions habilement nos jouets, nos soldats de bois ou nos poupées de chiffon, nous pouvons déplacer certaines scènes du passé, rejouer différemment certaines séquences, recréer les événements de la façon dont nous souhaiterions que cela se soit passé. S’il y a eu blessure, appliquons un baume à l’endroit meurtri. S’il y a eu arguments ou mots prononcés sous l’effet de la colère, alors que le silence eût été de mise, sachons qu’il est possible d’y remédier. Tout ruban magnétique peut être effacé. Nous appuyons sur la touche Delete, puis dessinons une nouvelle scène qui nous convient. Nous engageons alors une action physique; en d’autres termes, nous dé-créons ce que nous avons créé avec l’effet du temps, dans nos vies.

art_pjy_guerirdupasse_2.jpg

Il importe de savoir que nous ne pouvons changer les choses au seul moyen de la visualisation mentale. Celle-ci doit être accompagnée d’émotions et de gestes physiques, d’un mouvement des mains ou du corps par exemple, pour que des images mentales s’ancrent davantage dans la matière, et cela afin que nous obtenions plus rapidement des résultats efficaces. Une idée doit être mise en action pour qu’elle puisse se matérialiser, sans quoi, tout comme l’air, elle se volatisera promptement.

Par la suite, lorsque l’exercice est terminé, oublions l’événement pour une période de trois à quatre semaines. Après ce laps de temps, nous pourrons nous remémorer la situation et vérifier l’évolution de nos sentiments et de notre ressenti. Si nous nous sentons plus légers, plus en harmonie, l’exercice aura été réussi. Si, au contraire, nous ne ressentons aucun changement, il est possible que certains détails de l’événement aient été omis. Recommençons l’exercice plus consciencieusement, sans toutefois nous y attarder, car, en principe, une seule séance effectuée avec concentration devrait suffire.

L’aspect linéaire du temps nous donne l’impression que tout est scellé, figé, selon la logique. Néanmoins, cela se révèle faux, car nous sommes des êtres à l’esprit créateur. Nous pouvons pénétrer le temps, le corriger, le modeler et faire en sorte qu’il y ait un happy ending, une fin harmonieuse qui peut transformer ce que nous ressentons aujourd’hui en regard des événements passés. Ce nouveau présent passé affectera alors notre avenir.

Évidemment, agir de la sorte ne change pas ce qui s’est passé. Que nous ayons trouvé la mort dans des vies passées demeure un fait vécu; pourtant, n’est-il pas vrai que nous sommes encore ici, aujourd’hui? De plus, cette technique nous offre la possibilité de nous transporter dans certaines vies antérieures. Par exemple, si nous avons connu une mort atroce (torture, pendaison, mort au bûcher ou autre), la mémoire des douleurs qui y sont rattachées peut être modifiée, ce qui favorisera automatiquement le remodelage de notre présent.« 

SIMHANANDA
Extrait du livre Les Enseignements de Simhananda (Ed. Paume de St-Germain).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :