Retrouver sa puissance de réalisation – selon Gilles et Rose GANDY

« Si tu refuses de mettre au monde ce qui est en toi, ce que tu ne mets pas au monde te détruira. » a dit l’écrivain américain Jim HARRISON. J’ouvre au hasard le livre de Gilles et Rose GANDY « La guérison de l’âme », et je découvre ce qu’ils appellent « le second souffle de l’âme » qui provoque en moi comme un écho. Ce couple de thérapeutes, fondateurs de la « Médecine Symbolique », met en évidence le chaînon manquant du soin à notre époque : l’âme. Ils démontrent que de nombreuses maladies modernes résultent d’un manque d’expression ou d’écoute des besoins de l’âme, cette partie moins visible de nous qui est pourtant la source de notre force agissante, celle qui met en mouvement. Alors comment retrouver notre puissance? / Dans le prochain article nous verrons comment donner un second souffle à notre vie avec cette énergie.

Pour mobiliser la puissance créatrice de l’âme, il convient, selon Gilles et Rose GANDY, de « trouver son propre chemin au milieu des autres » et de « reprendre le contrôle de notre puissance ».

Comment trouver sa voie ?

« À l’heure actuelle, l’attitude des institutions économiques, politiques ou religieuses tend plutôt à limiter voire à détourner les personnes de tout développement spirituel. Il faut à la fois emprunter son propre chemin et utiliser les nouvelles autoroutes en construction… »

« Écouter son âme d’enfant, car dès son plus jeune âge l’enfant ne peut s’empêcher de jouer symboliquement à son programme d’âme (…) Un autre moyen efficace pour trouver son chemin de réalisation est de percevoir ses états d’âme sur le long terme. Il est fréquent que notre rêve profond, puisqu’il n’est pas entendu à l’intérieur, soit projeté sur les autres à l’extérieur. »

« Comment peut-on faire cette différence subtile? Très simplement en observant le résultat : lorsqu’une action est animée par un besoin mental, la satisfaction que l’on en retire est de courte durée (voire absente). En revanche lorsqu’une action est animée par une envie de l’âme, nous ressentons une satisfaction globale, comme une sorte de plénitude. Cela nourrit l’individu à tous les niveaux car répondre aux rêves de l’âme amène abondance : nous sommes comblés. Lorsque nous parlons d’écouter nos envies, nous voulons évoquer cette force irrépressible. D’ailleurs, comme cette force vient de l’âme (ce qui anime), tout l’univers semble se plier à cette injonction. »

Comment retrouver sa puissance?

Nous sommes des êtres incarnés et sexués. « La zone sexuelle reste une sorte de cours de récréation chargée de fantasmes et de culpabilité. Mais c’est oublier que toute notre expression et notre créativité démarrent de là! L’énergie sexuelle alimente toute création, qu’elle soit physique ou spirituelle. Si cette énergie est bloquée ou limitée, la personne aura des difficultés pour se réaliser car elle n’aura ni la volonté ni l’envie nécessaire. Sa puissance étant inaccessible, elle restera petit enfant, c’est à dire castrée en partie, ne pouvant exprimer la totalité de son potentiel. Si cette énergie est dévoyée, la personne sera entraînée vers l’inverse de sa réalisation (les fameuses forces de tentation qui mènent l’individu à sa perte). C’est pourquoi nous insistons sur le fait qu’il ne saurait y avoir de vrai chemin spirituel qui ignorerait la zone sexuelle, siège de l’expression de soi.« 

Cette difficulté à mettre l’énergie sexuelle au service de notre réalisation, ils en donnent l’exemple chez la femme qui, après avoir eu un enfant, s’enferme dans le rôle de mère, ou même de grand-mère, bien plus valorisés par notre société que celui de la femme individualisée, attractive et créative. Chez l’homme bien souvent « l’énergie sexuelle est orientée vers une réalisation égotique au détriment de l’âme. À l’opposé, certains hommes ne parlent pas car leur énergie sexuelle est castrée ou détournée vers le mental. » La solution serait alors d’affronter le schéma mental culpabilisant en pleine conscience pour la femme, et de trouver la voie du coeur pour l’homme.

Mais attention, rappellent-ils « Tout changement passe par le corps. À ce titre, la zone sexuelle est la plus pertinente pour induire des modifications corps-âme-esprit car elle est directement en lien avec le cerveau reptilien. Par l’énergie sexuelle nous pouvons déloger de vieux processus limitants et accéder ainsi à notre liberté d’action dans beaucoup de domaines censurés. »

« Mais il existe un miroir du sexe tout aussi intéressant pour travailler sur soi : l’argent. Faute d’utiliser l’énergie sexuelle dans sa fonction normale, les individus ressentent une pression qui peut alors se libérer sous forme violente. Nous conseillons donc d’utiliser l’argent – comme le sexe – uniquement lorsque l’envie réelle est présente. Car cette dernière est animée par l’âme et non par un mental/menteur (…) L’âme a besoin de cette énergie pour se réaliser. Il ne faut donc pas la bloquer, ni sexuellement ni au niveau monétaire. Par exemple, combien de gens renoncent à des moments de bonheur ou d’expansion sous le prétexte qu’ils n’ont pas les moyens ?  Une vie de privation est sans doute un moyen supplémentaire de s’acheter une innocence. »

« L’argent, comme le sexe, procède d’un cercle vertueux ou vicieux. Si nous ne l’utilisons pas, cette énergie se sclérose et meurt. Si nous la laissons circuler normalement, elle grandit et embellit. »

art_G&R_puissance2.png

« Le corps se nourrit du bon : En fait, compte tenu des pollutions actuelles, il s’agit plutôt d’éviter que les aliments que nous consommons, l’eau que nous buvons, et l’air que nous respirons ne détériorent notre corps et notre stock d’énergie vitale. Comme l’argent, la nourriture physique constitue elle aussi un miroir parfait des problématiques de l’âme (allergies, régimes…). Cela signifie que les âmes ont des problématiques avec la matière (la Mère, le Yin). De surcroît, une grande tendance judéo-chrétienne consiste à ne pas attacher d’intérêt au corps de matière. » Une erreur selon Gilles et Rose GANDY car « La paix dans le corps est nécessaire pour espérer découvrir la paix de l’esprit. »

« Le coeur se nourrit du beau : La beauté expanse l’âme comme une fleur au soleil alors que la laideur la rétracte. Le beau s’exprime aussi au travers de notre environnement : nos vêtements, notre maison, notre jardin, etc. Tout cela devrait nourrir nos âmes de beauté et d’harmonie. »

« La tête se nourrit d’intelligenceCe qui entre dans nos cerveaux finit toujours par s’imprimer dans la matière. Nous pensons que la même hygiène de vie qui recommande de manger bio devrait nous inciter à fermer définitivement nos postes de télévision et à choisir soigneusement les films que nous regardons. Comment l’âme peut-elle se réaliser si le cerveau est obscurci? Rappelons juste que la tendance actuelle est au développement des maladies dites mentales. Les faits divers confirment régulièrement que des personnes disjonctent et vont se faire tuer en entraînant les autres dans leur folie. Il faut bien se poser la question de savoir quelle est la source qui alimente tout cela? »

« Tout est lien : Il reste une source d’énergie disponible que peu de personnes pensent à utiliser : celle de l’univers. Cet univers est rempli de potentialités, et nous sommes en permanence connectés à cette puissance. Mais comme nous n’en sommes pas conscients, nous n’en bénéficions pas. En fait, nous sommes reliés à la puissance de l’univers par deux canaux :
– l’axe passé-présent-futur qui vient du big bang et se transmet de génération en génération par l’énergie sexuelle et les reins ;
– l’axe vertical cosmo-tellurique. L’information cosmique descend du ciel et passe par le chakra coronal pour rejoindre la terre. Or ce canal est souvent fermé ou obstrué.
Dans l’optique d’une réalisation de soi nécessitant des efforts prolongés, on ne saurait faire l’impasse sur l’énergie du collectif qui nous entoure et nous soutient. Nous sommes une branche issue d’un arbre et alimenté par lui. »

Ceci est une liste non-exhaustive des sources d’énergie dont nous disposons pour retrouver notre puissance d’être, Gilles et Rose GANDY attirent l’attention sur le fait que « Nous ignorons combien nous sommes riches et puissants. » Je vous invite à lire notre prochain article pour découvrir comment mettre cette puissance au service de la réalisation concrète de notre âme ! (si vous n’êtes pas encore abonnés au blog de Suneva, vous pouvez y remédier en haut de la colonne à droite).

Estelle GALPAROLI
Extraits issus du livre LA GUÉRISON DE L’ÂME de Gilles et Rose GANDY (Ed. Trajectoire).

Participez à nos prochains événements avec Gilles et Rose GANDY !

 

2 commentaires sur “Retrouver sa puissance de réalisation – selon Gilles et Rose GANDY

  1. merci de votre partage et quel sont vos propositions pour retrouver toute notre puissance de Creativité ??EveB;

    J'aime

  2. L’heure de l’éveil est sonné. Merci pour cet article qui s’inscrit dans cette énergie à développer afin que nous puissions être en contact avec notre âme et laisser le Divin nos guider.
    Denise

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :