Médecine Symbolique de l’habitat – Gilles et Rose GANDY

« Lorsque nous allons visiter une habitation, nous sommes directement reliés au vécu des habitants. Elle est imbibée de toutes leurs problématiques, qu’elles soient physiques, émotionnelles, mentales ou karmiques. Que notre action se fasse sur le logement ou sur l’habitat, elle induira un changement sur tous les niveaux, car une personne s’identifie autant à son corps qu’à sa demeure. C’est pour cette raison que notre méthode de soin a des effets immédiats, et qui tiennent dans le temps…

En revanche, il en va autrement lorsqu’un patient vient en consultation chez nous, ou chez n’importe quel thérapeute. Le soin se déroulant sur le corps, il ne prend pas en compte les projections sur l’habitat. Lorsqu’un patient reçoit un soin en cabinet, il en ressort vivifié et harmonisé. Mais en rentrant chez lui, il se retrouve confronté à toutes les projections énergétiques qu’il a lui-même créées, et qui impriment son habitation. Les pollutions présentes dans la maison vont le ré-informer de la pathologie très rapidement. Et cela parce qu’il y a une interaction permanente entre notre corps et nos extensions symboliques.

Soigner le corps sans soigner symboliquement la maison est une erreur

Aussi, nous conseillons aux thérapeutes qui travaillent en cabinet de proposer à leurs patients des rituels de nettoyage de leur intérieur pour terminer le soin reçu. Par exemple, ils pourraient ranger des pièces en désordre lorsque le soin remet de l’harmonie, jeter de vieilles affaires lorsque le soin reçu enlève une pollution, ou laver la pièce correspondant à la zone du corps traitée, y brûler de l’encens, etc.

Le mieux est de réaliser un transfert entre le cabinet et la maison du patient, et c’est ce que nous pratiquons. Lorsqu’une personne vient nous consulter, nous la positionnons sur notre point de vie dans l’entrée de la maison. Elle fait sa demande à haute voix sur cette zone, et nous suivons ensuite les signaux des baguettes pour connaître la cause de ses problèmes. Nous constatons alors que toute la maison se met à refléter la problématique du patient! Nous savons maintenant que toute synchronicité, tout objet, toute manifestation va parler du patient, et de lui seul. C’est comme si nous n’étions plus chez nous le temps du soin.

Ce constat s’explique logiquement par la symbolique : puisque le patient paie, il a des droits sur le lieu. Le lieu répond alors à son problème en le reflétant. Il serait intéressant que les thérapeutes qui pratiquent en cabinet prennent conscience de cette dimension, et observent leur univers de travail comme un miroir sur la vie de leurs patients.

art_harmo_habitat5.png

Agir sur les espaces

La maison est un espace habité, miroir du corps humain habité par l’âme. Elle symbolise avant tout le ventre maternel, le lieu où nous sommes en sécurité. Une maison comporte une forme, une situation, une place particulière. Elle devient le miroir de la place sociale de son occupant. À l’intérieur, elle possède plusieurs pièces et fonctions, comme pour le corps humain. L’exploration des lieux de vie se révèle d’une richesse incroyable, car ils sont les réceptacles de toutes les projections conscientes et inconscientes de leurs occupants.

Quelques exemples d’espaces intérieurs (ndlr) :

  • L’entrée symbolise l’entrée dans la matière, c’est à dire le sexe. Souvent, les problématiques sexuelles vont se détecter ici (…)
  • La cuisine représente le domaine féminin, la femme qui habite le lieu, le ventre, la matrice. C’est le lieu de l’alchimie. Cet espace est très efficace pour recaler une femme dans son féminin créatif (…)
  • Le salon symbolise le masculin, les relations sociales, avec ce qui vient de l’extérieur. Souvent nous y trouvons la cheminée, le feu, le masculin/esprit. Cet espace permet d’échanger, de communiquer, de se recentrer, de se nourrir d’informations (…)
  • La salle d’eau et les toilettes : Lorsque nous devons intervenir dans cet espace, c’est souvent parce qu’il y a des choses à nettoyer d’un point de vue psycho-émotionnel.
  • La chambre à coucher est le lieu de l’intimité. Il n’est pas conseillé de prêter notre lit à des amis de passage. Le lit est en effet imprimé par le vécu de ses occupants. Aussi, cette zone est fréquemment montrée lorsqu’il y a des problématiques de santé ou de couple. Lieu de passage entre jour et nuit, la chambre symbolise aussi la mort, et fait partie du soin sur les âmes invasives et autres possessions (…)
centre désert
Une harmonisation au cas par cas

Dès le départ, notre démarche s’est orientée vers du cas par cas. Même si nous avons pu rapidement en conceptualiser les grandes lignes, une harmonisation reste toujours un mystère à découvrir, de la même façon qu’un soin de lignées ne ressemblera jamais à un autre. Nous ne pouvons pas dupliquer nos méthodes de soin pour les répéter à tout un chacun. Comme pour l’homéopathie ou pour des actes psychosomatiques, le remède sera personnalisé et adapté.

Il s’agit d’une méthode préventive parce que, comme nous utilisons les messages d’énergies subtiles, ce procédé propose des solutions qui vont anticiper le processus d’incarnation des pathologies. Lorsque la maladie est déjà présente, l’enchaînement des messages symboliques va permettre de remonter les facteurs de cause au plus loin que le patient puisse assimiler. Nous avons constaté que les baguettes cessaient tout message quand la personne atteignait cette limite. Lorsque le sens de la détection a été trouvé, les baguettes vont indiquer la ou les solutions appropriées, toujours par des messages symboliques. Ces corrections peuvent consister en un soin énergétique, comme celui que nous réalisons sur les lignées, ou bien en des propositions d’actes symboliques, ou encore en des aides momentanées. Ces aides sont souvent surprenantes, car elles vont heurter nos croyances habituelles.

Nous sommes conscients qu’il existe plusieurs niveaux d’intervention possible pour un soin. Nous nous plaçons en-dehors du champ de la médecine du corps, puisque nous ne touchons pas physiquement les personnes ni par les mains ni en leur proposant d’avaler des substances actives. Nous agissons donc ailleurs. Nous nous servons du symbole pour atteindre des niveaux inconscients, là où les autres thérapeutes ont administré un soin rationnel.

Je ne me pose pas la question de savoir ce que je fais là, je vis.

À chaque fois que nous reprenons possession d’un espace à l’intérieur de nous, nous reprenons possession de cet espace à l’extérieur dans l’univers, et dans sa symbolique universelle. Plus nous allons dans ce sens, plus nous grandissons. La maladie représente une séparation de l’univers, et, pour disparaître, elle nous oblige à explorer un autre univers, celui de notre intériorité. Et il y a autant d’univers que de consciences individuées. Êtes-vous prêts à explorer le vôtre? »

Gilles et Rose GANDY
Extraits du livre LA MÉDECINE SYMBOLIQUE, le chaînon manquant (Éd. Trajectoire)


Voir notre vidéo Habitat et santé de l’âme
Prochains événements de Médecine Symbolique

 

2 commentaires sur “Médecine Symbolique de l’habitat – Gilles et Rose GANDY

  1. Bonjour ,
    pouvez-vous m’indiquer que faire apres voir prêté son lit à des amis de passage ?
    Par avance , je vous remercie

    J'aime

    • Bonjour Élisabeth, vous pouvez contacter la Médecine Symbolique pour plus d’informations https://www.medecinesymbolique.com/fr, ou effectuer des nettoyages énergétiques. Je pense qu’il ne faut pas non plus se sentir mal à l’aise avec cette idée, sinon cela pourrait vous être néfaste 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :