Esprit d’Expert #6 : Arnaud COLOMBIER, chercheur et auteur

« Esprit d’Expert » est une série d’entrevues créée par Suneva qui recueille le témoignage d’experts en différents domaines. Ils ont en commun la notion d’esprit qu’ils intègrent consciemment dans leur activité. Mais qu’est-ce que l’esprit? Chacun l’exprimera à sa manière! Ils nous montrent en tous cas qu’il y a de multiples façons très concrètes d’allier lumière et matière, d’en exprimer la synthèse dans notre monde sans s’enfermer dans l’un ou l’autre de ces concepts. Alors que nous assistons à l’effondrement d’un modèle de société, Suneva donne la parole à des acteurs du changement pour nous inspirer, démontrer par leur exemple qu’il existe des voies, des solutions tangibles pour mettre en place un nouveau paradigme.

Copie de ede_colombier_livres

« Trouvez votre place en étant le clou qui dépasse »
« J’ai créé des appareils permettant de stimuler un potager de 300 m² »
« J’ai compris comment les phénomènes paranormaux fonctionnent »
« C’est le sens qui mène l’action, et non pas l’action qui donne du sens »
« Il faut revenir à l’Esprit sous ses différents aspects »
Arnaud COLOMBIER, chercheur et auteur (France)

∗ ∗ ∗

SUNEVA – Dans quel domaine êtes-vous un expert aujourd’hui ?
Arnaud COLOMBIER – Je suis expert et chercheur dans deux domaines qui ne sont pas si éloignés l’un de l’autre : l’électroculture qui est une technique agricole ancienne et revisitée consistant à envoyer des courants électromagnétiques dans le sol.
Je me suis aperçu que je suis aussi expert dans certains domaines des ondes scalaires et notamment pour l’explication rationnelle de la télépathie, des phénomènes paranormaux en général, et aussi des ondes de forme.

S – Qu’est-ce qui vous a amené à emprunter cette voie ?
AC – Premièrement, c’est un livre que j’ai acheté il y a environ 6 ans qui décrivait ces techniques. Étant responsable d’un bureau d’étude, j’avais à ma disposition une bonne partie du matériel nécessaire à la réalisation d’expériences. Celles-ci ont montré une efficacité importante, ma curiosité a été excitée et j’ai creusé… Au bout de quelques années, j’ai mis au point un modèle physique ainsi que des appareils permettant de pouvoir stimuler un potager de 1 m² à 300 m². Ces appareils sont en vente au public afin d’étendre les essais dans le plus de configurations possibles, par des jardiniers-aventuriers. Les progrès réalisés dans mes recherches me permettent d’expérimenter cette technique prochainement sur des espaces de plusieurs hectares.
Deuxièmement,  j’ai été confronté à des phénomènes étranges durant toute ma vie, ce qui a stimulé mon esprit cartésien de physicien, et après de nombreuses années à chercher, lire et tester, je pense avoir compris comment la télépathie et les phénomènes paranormaux (qui en découlent) fonctionnent. Cela nous amène à une autre physique, dite « des ondes scalaires », différente de la physique énergétique, et dont les lois étranges obligent à faire abstraction du savoir d’un physicien formaté pour les comprendre. C’est une gymnastique intellectuelle difficile.

S – Qu’est-ce qui vous « nourrit » dans votre activité ?
AC
– La découverte. Le fait de soulever le tapis et d’être dans le noir complet car personne n’a laissé de chemin avant soi, d’ouvrir des voies et d’expliquer mes travaux par l’écriture, de proposer des zones de recherches prometteuses ou d’autres voies probablement stériles mais à ne pas négliger. Le but de mes livres est d’expliquer mon raisonnement, ce que j’ai compris, ce que j’ai fait, pour permettre à certains chercheurs de reproduire les expériences décrites afin de les vérifier et aller encore plus loin…

ede_colombier_vallée

S – Quelle définition personnelle avez-vous de « l’esprit » ?
AC
– Je considère l’Esprit comme un hologramme d’information immatériel de N dimensions faisant parti d’un «Tout», la «Source», la «Conscience Universelle». L’Esprit a sa propre individualité et son propre vécu. Il s’incarne dans un corps et devient une âme qui guide la personne dans un cheminement précis. C’est cette âme qui différencie l’individu et lui donne sa vraie personnalité, son unicité. Chaque âme a une feuille de route (ou destin) que la personne doit suivre à son rythme (par son libre arbitre). L’âme a besoin d’expérimenter pour s’améliorer et tendre vers les valeurs les plus nobles : l’amour, l’altruisme, le respect, l’épanouissement. Ce qui lui permettra d’accéder à des niveaux supérieurs dans la Conscience Universelle.
« Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » dit Hermès Trismégiste. Notre réalité est constituée de niveaux. De la même façon, les mondes éthériques comprennent aussi différents niveaux. Pour l’Esprit, la vie terrestre est une parenthèse nécessaire au cheminement de l’âme. Il est probablement éternel…

S – Comment parvenez-vous à insuffler de l’esprit dans votre activité, votre entreprise, votre équipe, vos projets ?
AC – Pour moi la question se pose plutôt ainsi : «Comment mettre en place une part importante de l’âme de chacun des participants dans la réalisation d’un projet terrestre? ». Pour y arriver, il convient de :
– Mettre en place une démarche de projet. C’est à dire un état des lieux de départ et un but à atteindre jalonné d’objectifs intermédiaires, conformément à la gestion de projet académique.
– Appliquer le principe alchimique repris par les bénédictins « Ora et labora » (prie et travaille) c’est-à-dire : effectuer des tâches pour faire avancer le projet sans oublier de s’arrêter pour contempler le chemin parcouru, se concentrer sur les obstacles à vaincre, chercher des cheminements non conventionnels, écouter son intuition, sa petite voix  intérieure qui donne des éléments de réponse à notre questionnement.
En un mot : prie, demande et reçoit. La méditation est un moyen d’être dans l’« Ora ».

S – Quels sont les principaux obstacles que vous avez rencontrés ?
AC
– Le non-conformisme de cette démarche surprend toujours et peut rendre mal à l’aise le non-initié qui pense qu’il faut «buriner» sans cesse sur son travail, comme un cycliste qui ne lèverait pas la tête de son guidon pour voir le chemin à suivre.
Savoir donner du sens à nos actions peut paraître incongru. Pourtant c’est le sens qui mène l’action, et non pas l’action qui donne du sens. Derrière le sens se trouve le symbole, le sacré, l’harmonie, la quintessence (5ème essence), la divine proportion, l’émerveillement.
On retrouve ces éléments sur beaucoup d’ouvrages où tous les détails sont réglés avec précision et éclairent l’initié qui sait lire les symboles. Par exemple, pourquoi donner une dimension de 1600 mm alors que celle de 1618 mm nous rapproche de l’harmonie?

S – Quelles solutions avez-vous trouvé pour contourner ces obstacles ?
AC
– Pourquoi contourner les obstacles? Si les personnes sont sensibilisées par ces notions, les amener à réfléchir de cette manière se fait naturellement. Si les personnes sont imperméables à ce raisonnement, c’est leur choix et respectons-les, elles s’éloigneront d’elles-mêmes du projet.

S – Quels sont les bénéfices de cette prise de conscience et des décisions qui en ont découlé ?
AC
– Cette prise en conscience permet aux individus d’évoluer sur d’autres plans et de s’ouvrir à d’autres savoirs. Cela les conduit à relativiser leurs valeurs morales et leur permet de mener leur vie de façon plus enrichie et plus profonde.

ede_colombier_feuille

S – Une leçon à retenir et qui pourrait servir à d’autres ?
AC
– Soyez ouverts sur le monde et l’univers, ne restez pas enfermés dans les schémas tout faits que l’on vous a inculqués par le formatage de la société et de la pensée unique. Trouvez votre place en étant « le clou qui dépasse ». La vie ne doit pas être une autoroute qu’il faut parcourir au plus vite. Rien de pire que les gens qui ont eu une vie linéaire et sans relief, car ils n’ont rien à enseigner. Nous devons parcourir les nombreux chemins tortueux d’expérimentation, car nous sommes des expériment’acteurs. Nous devons prendre du temps pour enrichir nos pensées et rendre notre vie passionnante.

S – Aujourd’hui, que souhaitez-vous offrir au monde ?
AC
– Le monde se trouve dans une tourmente qu’aucun humain n’a connue, car ce sont des cycles de plusieurs milliers d’années liés à l’astronomie et l’interaction de la conscience de la Terre (Gaïa) avec les humains. Cette période est terriblement passionnante. Terrible par les modifications de la Terre qui vont tout bouleverser, et passionnante car dans notre petite vie d’humain, nous allons être les témoins de grands bouleversements, pour ceux qui ne seront pas anéantis. Ceux qui périront retrouveront leur état d’Esprit et continueront leurs aventures éthériques. Ceux qui resteront seront les créateurs d’une nouvelle civilisation avec, espérons-le, d’autres valeurs plus harmonieuses.
Que transmettre aujourd’hui ? Je pense qu’il faut revenir à l’Esprit sous ses différents aspects. Privilégiez l’esprit de solidarité, l’esprit de cohésion, l’esprit d’intuition, l’esprit de créativité et d’innovation, l’esprit de connaissance, l’esprit de passion, l’esprit d’être maître de sa vie, l’esprit de transmettre son savoir, l’esprit d’émerveillement et surtout l’esprit de liberté de penser et d’agir sans crainte.

∗ ∗ ∗

Entrez dans son univers : www.plantonic.org

plantonic-trs-WE5194f5a79d


Retrouvez toutes les entrevues « Esprit d’Expert » sur notre blog
Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos articles par courriel.

 

Un commentaire sur “Esprit d’Expert #6 : Arnaud COLOMBIER, chercheur et auteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :