Brillante Découverte

Sommaire

art_coherence_cardiaque_2

LA COHÉRENCE CARDIAQUE
selon David Servan-Schreiber

« La cohérence induit un calme intérieur, mais ce n’est pas une méthode de relaxation : c’est une méthode d’action. La cohérence se pratique dans toutes les situations de la vie courante. »

« Au lieu d’essayer perpétuellement d’obtenir des circonstances extérieures idéales, il faut commencer par contrôler l’intérieur : notre physiologie. En jugulant le chaos physiologique et en maximisant la cohérence, nous nous sentons automatiquement mieux, tout de suite, et nous améliorons notre rapport aux autres, notre concentration, notre performance et nos résultats. Du coup, les circonstances favorables après lesquelles on ne cesse de courir finissent par se produire, mais c’est presque un effet dérivé, un bénéfice secondaire de la cohérence : dès lors que nous avons apprivoisé notre être intérieur, ce qui peut arriver dans le monde extérieur a moins de prise sur nous. »

La meilleure façon d’y parvenir est de commencer par prendre deux respirations lentes et profondes. D’emblée, celles-ci stimulent le système parasympathique et font peu à peu  pencher la balance du côté du « frein » physiologique. Pour que leur effet soit maximal, il faut laisser son attention accompagner le souffle tout au bout de l’expiration et la laisser faire une pause de quelques secondes avant que l’inspiration suivante ne se déclenche d’elle-même. Il faut, en fait, se laisser porter par l’expiration jusqu’au point où elle se transforme naturellement en une sorte de douceur et de légèreté.« 

art_coherence_cardiaque

« Les résultats obtenus par les hommes et les femmes qui ont découvert la cohérence et la pratiquent régulièrement sont presque trop beaux pour être crédibles. Le contrôle de l’anxiété et de la dépression, la baisse de la tension artérielle, l’augmentation du taux de DHEA, la stimulation du système immunitaire : ce n’est pas seulement d’un ralentissement du vieillissement qu’il s’agit mais d’un véritable rajeunissement de la physiologie! Toutefois, l’amplitude des résultats correspond à l’amplitude des dommages physiques et psychologiques liés au stress : si le stress peut faire autant de mal, cela ne me surprend qu’à moitié que sa maîtrise intérieure puisse faire tant de bien. »

Extraits du livre Guérir de David Servan-Schreiber (Pocket)

La Météo Astrale
Sommaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :