Le son se vit dans le moment présent – Gilles BÉDARD

silhouette-ok« À l’âge de vingt ans, je suis mort pendant quelques minutes. Cette expérience a été pour moi le point de départ d’une véritable quête de transformation. Sans le savoir à cette époque, j’ouvrais une porte qui allait se refermer derrière moi puis disparaitre. Ma vie ne serait plus jamais la même.
Au début, je ne savais rien de tout ça. Le livre de Raymond Moody, La vie après la vie, n’était pas encore publié et l’expression « expérience de mort imminente » ne faisait pas partie de notre vocabulaire. J’étais porté par un appel dont j’ignorais la source mais qui était suffisamment puissant pour me faire voyager hors des sentiers battus et des préoccupations d’un jeune au début de la vingtaine.

Une quête de transformation est une rencontre intime avec soi-même, dans le silence de son coeur, au-delà de la séduction des croyances et des illusions spirituelles. C’est un processus continu et sans fin, un long chemin fait d’ombre et de lumière qui nous mène au-delà de nos peurs, de nos masques et des limites que l’on s’impose afin de s’ouvrir à nos intuitions profondes, nos aspirations et surtout être toujours plus en contact avec notre coeur, notre corps, pour ainsi vivre au quotidien le mystère de la vie.

Pour ma part, depuis quarante ans, c’est un appel incessant porté par le Son et la musique qui me pousse à aller de l’avant, à explorer l’inconnu en moi et autour de moi. Sur le moment, je n’en saisi pas toujours le sens et la nature. Toutefois, je fais confiance à mes intuitions sans chercher à comprendre de façon rationnelle et intellectuelle. Bien souvent, la réponse me vient plus tard. Ce qui me guide généralement, c’est une sensation, un frémissement qui se manifeste dans tout mon être, une sorte d’état de grâce qui m’indique que je suis sur la bonne voie. Le Son devient alors un guide.

Gilles - IndeJ’ai grandi dans une famille où la musique était au coeur de notre quotidien. Elle est depuis ma tendre enfance, l’essence même de ma vie. Que ce soit à travers les chants grégoriens que mon père chantait accompagné des grandes orgues, en passant par la musique des Beatles, Moody Blues, Genesis, Vangelis, Peter Gabriel, Cat Stevens et Pink Floyd, pour n’en nommer que quelques uns parmi l’ensemble de mes goûts musicaux, elle rythme et insuffle une vitalité énergétique à chacun des moments de mon quotidien. Non pas que je cherche à revivre cette expérience. Pour moi, l’expérience de mort imminente fut une porte, un passage de ma vie. Je n’ai pas d’attachement romantique à mon EMI.

En réalité, pour moi, le Son se vit dans le moment présent. Il est une sorte de courant sonore tel un mouvement perpétuel sans début ni fin sur lequel nous pouvons nous brancher à tout moment pourvu qu’on puisse taire notre mental et porter toute notre attention sur l’écoute, le ressenti et sa résonance en nous. Chaque écoute est nouvelle et différente, je n’essaie jamais de retrouver les sensations de l’écoute précédente. »

Gilles BÉDARD
Extrait exclusif de son prochain livre « LA QUÊTE DE TRANSFORMATION » Préfacé par Jean-Jacques CHARBONIER (à paraître bientôt)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :